Le point sur les eliquides.

Un eliquide pour cigarette électronique est indispensable à son bon fonctionnement. Chauffé à une température correcte grâce à une résistance et soumis à un flux d’air, le eliquide se transforme en aérosol et peut être inhalé par le vapoteur.

QU’EST-CE QU’IL Y A DANS LES ELIQUIDES ?

Propylène GlycolGlyérine VégétaleNicotineArômes

Les recettes de nos eliquides FUU varient selon le résultat recherché et le matériel sur lequel ils doivent être utilisés. Il y a cependant 3 ingrédients principaux que l’on retrouve en proportions différentes :

À ces 3 principaux composants, Fuu ajoute ou pas de la nicotine de qualité pharmaceutique. C’est le vapoteur qui en choisit la concentration. Nous nous engageons d’ailleurs à proposer toutes nos recettes sans nicotine pour que chacun puisse construire sa propre stratégie pour arrêter de fumer. Fuu ajoute aussi parfois de l’eau dite "ultra pure" en très faible quantité, pour fluidifier certains eliquides.

COMMENT FUU FABRIQUE SES ELIQUIDES ?

La manufacture Fuu !

Chez FUU, nous sommes passionnés par le goût et le plaisir que l’on peut prendre à vapoter. Nous fabriquons nos eliquides nous-mêmes, dans notre manufacture située à Paris et nous ne sous-traitons rien. Développer une nouvelle recette d’eliquide prend entre 2 et 6 mois, entre l’idée initiale, l’identification des arômes qui la composent, les différents essais et ajustements, mais aussi la création de l’univers marketing et la mise en production.

Tout est fabriqué chez nous !

Nous ne mettons que le meilleur dans nos produits et cherchons en permanence les matières premières les plus nobles possibles. Nous imposons notre propre cahier des charges à nos fournisseurs et vérifions la qualité de ce qui nous est livré. Nous sommes très exigeants, à toutes les étapes. La mise en bouteille de nos eliquides se fait à l’aide de machines dédiées et spécialement faites pour nous. Tous nos produits sont contrôlés individuellement lors de leur étiquetage et nous avons un système de traçabilité très abouti.

COMMENT CHOISIR SON ELIQUIDE ?

Il y a deux choses à prendre en compte pour bien choisir son e-liquide : vous et votre matériel. Vous êtes au coeur de la décision et ce sont vos goûts qui vont vous aider à prendre votre décision. Aimez-vous plutôt les desserts sucrés, les fruits, les agrumes ou encore les boissons ? Etes-vous au contraire attaché à retrouver un goût imitant le plus possible votre cigarette de tabac ? Ces questions sont très importantes : chez Fuu, nous avons plein de recettes très variées pour vous permettre de trouver la bonne saveur, celle qui ne vous dégoûtera pas et vous donnera envie d’utiliser votre ecig plutôt que votre cigarette. Vous devez aussi choisir votre taux de nicotine, toujours en fonction de vous-même : petit fumeur, gros fumeur… nous sommes tous différents. Pour en savoir plus, regardez la section "Comment choisir son taux de nicotine".

Choisir le bon liquide !

Le deuxième facteur à prendre en compte est votre matériel de vape et plus particulièrement votre clearomiseur. Certains sont adaptés à des forts taux de glycérine végétale tandis que d’autres fonctionneront mieux avec de fortes proportions de propylène glycol. Une règle simple à avoir en tête : si votre clearomiseur accueille une résistance d’une valeur inférieure à 1 ohm il sera plus adapté aux eliquides à forte proportion de glycérine végétale et s’il accueille une résistance supérieure à 1 ohm il sera plus adapté à des jus contenant une proportion importante de propylène glycol. Les eliquides en 50/50 fonctionnent bien sur la plupart des atomiseurs mais sont néanmoins plus adaptés à une vape sur clearomiseur fonctionnant avec une résistance supérieure à 1 ohm.

POURQUOI LA NICOTINE EST IMPORTANTE ET COMMENT LA DIMINUER ?

Choisir le bon liquide !

Quand on vape c’est pour essayer d’arrêter de fumer des cigarettes de tabac. La présence de nicotine dans les eliquides est indispensable pour se lancer dans une démarche de sevrage tabagique. La nicotine est votre alliée pour oublier la cigarette à tout jamais. Elle permet de calmer la sensation de manque et d’apporter un sentiment de satisfaction. Elle donne aussi envie de continuer à vapoter et elle apporte un hit (sensation de picotement dans la gorge) qui imite le passage en gorge de la fumée d’une cigarette normale. Diminuer la proportion de nicotine dans votre eliquide est intéressant une fois que vous avez définitivement quitté la cigarette normale. Vous pouvez alors vous lancer dans une démarche de réduction progressive de la proportion de nicotine. Vous pouvez vous aider des différents taux disponibles pour chaque recette ou tout simplement ajouter de la même recette en 0mg dans votre clearomiseur pour “couper” votre eliquide habituel. A chacun sa stratégie, le plus important est de ne plus fumer de tabac : c'est ça la réduction des risques !

CHOISIR SON TAUX DE NICOTINE.

La dépendance à la cigarette de tabac est due à la nicotine qu’elle contient. La nicotine n’est pas une substance dangereuse en elle-même (sauf en très grandes quantités). Cependant, pour avoir sa « dose » de nicotine, le fumeur de cigarettes de tabac est obligé d’inhaler + de 4000 composés chimiques, dont au moins 50 sont cancérigènes. La ecigarette permet de conserver la gestuelle, la sensation de fumer et la nicotine, tout en évitant d’inhaler toutes les substances contenues dans la fumée de cigarette de tabac. La nicotine a un impact sur les récepteurs du cerveau liés au plaisir (le « circuit de la récompense »). Le principe de la cigarette électronique est de donner au cerveau la même dose (dans un premier temps) qu’il est habitué à recevoir, puis de diminuer progressivement cette dose pour parvenir au sevrage. Le but est donc que le cerveau associe le plaisir à la cigarette électronique et non plus à la cigarette de tabac. Il est important de commencer par un taux de nicotine assez élevé (adapté à sa consommation de cigarettes), pour que le « cerveau » comprenne qu’il a autant de plaisir qu’avec la cigarette de tabac. Pour obtenir une sensation proche de celle de la cigarette de tabac, nous conseillons une puissance comprise entre 10 et 20 Watts, avec du eliquide en 8mg ou 12mg.

QUELQUES RECETTES PARFAITES POUR DÉBUTER OU METTRE UN.E PROCHE À LA VAPE

Parce que choisir est parfois difficile, voici une sélection de nos meilleures recettes pour se mettre à la vape et y rester. Nous les avons classées par catégorie.

Classique (imitant le goût tabac) :

Fruité :

Mentholé & Anisé :

Gourmand :

PEUT-ON VAPOTER ET CONTINUER À FUMER EN MÊME TEMPS ?

S’il est vraiment trop difficile pour vous de remplacer toutes les cigarettes de tabac (celles très ritualisées comme celle du matin, celle d’après repas ou celle en soirée par ex.) par la cigarette électronique, commencez par supprimer toutes les cigarettes non « indispensables ». Pour avoir le plus de chances d’arrêter de fumer, il vaut mieux essayer d’utiliser uniquement la cigarette électronique (avec un dosage de nicotine adapté), pour éviter de redonner au cerveau l’habitude et le « shot » de nicotine de la cigarette de tabac.

Objectif : quitter la clope !

Si vous déshabituez votre corps et votre cerveau de l’habitude et du goût de la cigarette de tabac, pendant une période allant de quelques jours à quelques semaines, votre cerveau aura associé le plaisir à la cigarette électronique (grâce à la nicotine et au goût plus agréable) et non plus à la cigarette de tabac. Il deviendra ensuite beaucoup plus difficile de refumer une cigarette de tabac, tant le goût vous paraîtra mauvais (d’autant plus que l’on « récupère » de l’odorat et du goût).

COMBIEN DE TAFFES DOIT-ON TIRER SUR UNE CIGARETTE ELECTRONIQUE ?

Cela dépend bien entendu du taux de nicotine que vous choisissez. Privilégiez un taux de nicotine assez élevé si vous ne vous pouvez pas vapoter quand vous le voulez et que vous devez sortir pour vapoter. Vous pouvez choisir un taux de nicotine légèrement plus bas si vous pouvez vapoter quand vous le désirez. Dans tous les cas, votre corps est bien fait ! Une fois qu’il aura sa dose de nicotine et qu’il sera « rassasié », le besoin de nicotine se fera moindre et vous espacerez naturellement les bouffées.

A vous de voir !

Les premiers temps, il est tout à fait normal d’avoir l’impression d’avoir sa cigarette électronique toujours à la bouche, le temps que le corps et le cerveau s’habituent à ce nouvel objet et à cette nouvelle diffusion de la nicotine. Si vous avez vraiment l’impression de trop tirer sur votre cigarette électronique, vous pouvez essayer un taux de nicotine légèrement supérieur. Pour rentrer plus en détail dans votre compréhension des eliquides, nous vous avons préparé quelques éléments importants à maîtriser. Suivez le guide !

L’IMPORTANCE DU RATIO PG/VG

Le ratio entre le propylène glycol et la glycérine végétale, exprimé en pourcents, est la caractéristique principale mobilisée pour décrire un eliquide. Dans la norme XP-D-90-300-2, les fabricants français se sont entendus pour évoquer la proportion de PG en premier. Ainsi, pour décrire un liquide, une formule « consacrée » va, par exemple, être « 20/80 » ou « 70/30 ». Le premier est un eliquide composé à 20% de propylène glycol et 80% de glycérine. Le second, contient 70% de propylène glycol. Attention, il s’agit là d’une convention, un raccourci, et le eliquide contient d’autres ingrédients que le PG et la GV : les arômes, la nicotine et éventuellement de l’eau en très faible quantité. Quelle est l’importance de ce ratio sur le ressenti du vapoteur ? Trois paramètres sont impactés.

Différences entre le ratio PG et VG

Le premier, c’est le ressenti du passage de la nicotine en gorge, le fameux hit. Plus la quantité de propylène sera importante, plus le « throat hit » sera présent. Un eliquide en 20/80, à l’inverse, offrira une sensation plus « gommée » du passage de la nicotine. Un ressenti, plus « humide », plus gras et généralement plus doux.Important : il n’y a pas de « bon », ou de « mauvais » ratio PG/GV. En général, il est conseillé aux gens qui souhaitent découvrir la cigarette électronique de partir sur des eliquides avec une proportion de PG plus importante car le ressenti ressemblera plus à celui de la cigarette de tabac.

Le second effet porte sur les saveurs ressenties.

  • Un eliquide avec un fort taux de propylène glycol offrira des saveurs plus directes, plus facilement identifiables et plus fortes.
  • A l’inverse, les propriétés de la glycérine « gomment » plus les saveurs et le goût ressenti sera plus discret.
  • Le troisième, c’est la quantité de vapeur produite.
  • Plus un liquide contient de glycérine, plus la quantité de vapeur produite sera importante. La vapeur sera plus dense, plus blanche et restera plus longtemps dans l’atmosphère de la pièce.
  • Un liquide avec une forte proportion de PG produira une vapeur beaucoup moins visible.
  • Dans une approche « comportementale » de la pratique du vapotage, il est important pour une majorité de fumeurs de produire beaucoup de vapeur, c’est une sensation qui augmente la satisfaction et permet plus facilement d’oublier le tabac.
  • A l’inverse, il peut être intéressant d’être discret lorsque l’on vapote, et au final, c’est la nicotine qui apporte la satisfaction. Un eliquide avec un ratio plus élevé de PG peut être un bon moyen de rester discret.

L’EVOLUTION DU RATIO DEPUIS LES DEBUTS DE LA VAPE

Il est intéressant d’observer l’évolution du ratio PG/VG depuis les débuts de la vape. En gros, au début, le propylène glycol prenait systématiquement le pas sur la glycérine (dans les liquides français en tout cas). C’est un peu le style français « des débuts », proposant des saveurs punchy, avec un fort hit et un volume de vapeur faible. Ce sont les liquides avec lesquels beaucoup de vapoteurs ont commencé en 2013 par exemple. Ces gammes, souvent « mono-fruit » se vendent toujours très bien, et le fabricant Alfaliquid en est le grand représentant.

Plus de PG, moins de vapeurPlus de VG, moins de vapeur

Mais progressivement les fabricants ont pris conscience qu’un équilibre plus agréable était possible, en conciliant mieux les propriétés des deux mélanges diluants. Fuu a ainsi sorti sa gamme Original Silver en 60PG/40GV, dès 2012, offrant une alternative plus « moelleuse » tout en étant savoureuse et satisfaisante. C’est toujours le ratio de la Gamme Silver, qui permet selon nous d’offrir un parfait démarrage dans la vape. Nous aimons aussi le 50/50, qui comme son nom le reflète, offre un équilibre assez parfait entre saveur, texture de la vapeur et effet. C’est celui que nous avons choisi pour nos gammes Original Gold et Dilutes.

L’intérêt des eliquides à fort taux de glycérine réside principalement dans la texture de la vapeur. Plus généreuse et plus douce, elle s’accorde mieux avec les gros volumes de vapeur produits par les équipements actuels dits « sub-ohms ». Ce sont aussi les liquides qui sont privilégiés pour la pratique de l’inhalation directe (type « chicha »). Cette approche privilégie la gourmandise et les recettes les plus complexes et les plus étudiées sont généralement proposées dans des taux de glycérine élevés. C’est le choix que nous avons fait quand nous avons lancé la gamme Fuug Life, présentée en 20/80, et en 50ml (une première sur le marché français !). Par la suite, nous avons décliné ces recettes en 50/50, pour proposer des ratios compatibles avec tous les styles de vape.

ELIQUIDE ALLDAY VS. ELIQUIDE MOMENTS

L’approche « organoleptique » d’un eliquide est cruciale lorsqu’il s’agit de faire son choix. L’emploi de ce terme savant n’est pas dû au hasard, car le « goût » n’est pas le seul critère à prendre en compte. Il en va de tout un ensemble de sensations qui créent un ensemble plus ou moins cohérent et qui guide ou guidera votre jugement sur le produit. Aussi, en plus du goût il est bon de s’interroger sur :

  • Le goût désagréable qui peut se créer si les arômes supportent mal la chauffe. C’est un des paramètres les plus importants et qui, selon nous, différencie un bon liquide d’un mauvais.
  • La texture de la vapeur. Cette dernière doit être bien présente, et rester dense à l’exhalaison.
  • La persistance du goût en bouche, qui doit être là sans rester trop longtemps.
  • Au niveau du goût, au-delà de l’adéquation avec les vôtres, c’est sa puissance que vous devez juger. Méfiez-vous des liquides trop « charmeurs » qui vous semblent parfaits dès la première bouffée. Une bouteille, même de 10ml, vous mettra en présence de la saveur pendant quelques jours. Autrement dit, essayez d’évaluer le potentiel d’écœurement du produit dès les premières taffes.

Evaluation sensorielle

Enfin, notez que certains liquides s'apprécient dans certaines situations, « ni trop, ni trop peu » comme on dit. Nous les appelons les eliquides « Moments », pour marquer la différence avec les liquides « All day », dont la saveur peut s’apprécier toute la journée. Au final, le allday de l’un n’est pas toujours celui de l’autre, et, comme tous les goûts sont dans la nature, vous découvrirez que la vape est un univers de saveurs complexe et passionnant. Certains se retrouvent même à apprécier « en vape » des saveurs qu’ils n’aiment pas ailleurs !

DIFFERENTS LIQUIDES POUR DIFFERENTS STYLES DE VAPE

Une fois englobés tous ces paramètres, se dessinent autant de styles de vape que de vapoteurs. Voici quelques profils pour vous aider à discerner les relations entre le matériel, le liquide et le vapoteur, du plus simple à l’art de vivre :

  • Vapotage utilitaire

    Vape “utilitaire” : le but est d’aller au plus simple, en limitant au plus court le choix de l’équipement, les actions de remplissage et l’entretien. Dans ce cas, l’utilisation peut porter son choix sur un équipement qui reprend globalement la taille et la forme d’une cigarette traditionnelle, dite « Ciga-like ». Les cartouches que l’on vient insérer dans l’équipement peuvent être préremplies, ou à remplir selon le modèle. Pour ce genre d’équipement nous conseillons l’usage d’un eliquide à fort taux de nicotine (20ml/ml) basé sur la technologie des sels de nicotine. C’est, selon nous, la meilleure chance d’oublier la cigarette avec un petit équipement.
  • Vapotage standard

    Vape “standard” : bien conseillé dans une boutique spécialisée, ou acheteur web avisé, le choix s’est porté sur un kit autonome et simple comme un combo entre un iStick TC40 et un clearomizer Nautilus, ou bien encore une ego AIO ou un kit Atopack Penguin. L’idée est de conserver du hit, une autonomie d’au moins une journée et d’avoir un matériel compatible avec de nombreux liquides. Le choix du liquide se porte en général sur un 60/40 ou un 50/50, avec un taux de nicotine de 6mg/ml. Pour la saveur, c’est au choix !
  • Vapotage Subohm

    Vape “sub-ohm” : de nombreux usagers qui cherchent à baisser leur taux de nicotine renouvellent leur matériel avec des boxs plus puissantes (jusqu’à 80W) et des clearomiseurs ayant une résistance inférieure à 1 ohm. Ce genre d'équipement permet d'envisager des e-liquides un fort taux de glycérine et sont en général utilisés avec des taux de nicotine ne dépassant pas 3mg/ml.
  • Vapotage Art de vivre

    Vape “art de vivre” : certains usagers se passionnent pour la vape et peuvent adopter des modes de vaporisation qui visent à produire un maximum de vapeur. C’est le vas des « drippers », ces réservoirs à « ciel ouvert » qui doivent être équipés d’une résistance faite maison, armés de coton, et supportent des puissances élevées. Pour ce genre d’équipements, les liquides à fort taux de glycérine sont de rigueur, car le volume de vapeur produit demande une texture douce pour être correctement inhalé.

QUE SONT LES SELS DE NICOTINE ET À QUOI CA SERT ?

La nicotine sous forme de sels est une forme moléculaire alternative de la nicotine libre pure habituellement utilisée dans les eliquides. Contrairement à ce que son nom pourrait laisser pense, cela n'a rien à voir avec du sel de cuisine ! Dans un sel de nicotine, on retrouve la molécule de nicotine liée à une molécule d’acide organique. Fuu a choisi l’acide benzoïque pour composer ses sels de nicotine car en plus d’être couramment utilisé comme arôme alimentaire, cet acide organique présente l’avantage d’avoir un goût relativement neutre. Fuu utilise la nicotine sous forme de sels dans sa gamme MiNiMAL car elle permet de vaper des eliquides à des taux élevés (20mg/ml) sans ressentir un hit trop important.

Sels de nicotine

Une solution vraiment intéressante pour de nombreuses personnes qui n’arrivent pas à se mettre à la vape à cause du picotement en gorge ou de toussotements dus à la vape “classique”. Cette nouvelle approche permet également aux gros vapoteurs de revenir à des plus forts taux de nicotine et donc de réduire leur consommation d’eliquide. Fuu recommande de vaper les eliquides aux sels de nicotine sur de petits équipements pour limiter la quantité de vapeur produite et la montée en température du eliquide.

 

Le DIY, ou "Comment fabriquer son propre e-liquide ?"

La pratique du DIY, pour Do It Yourself est aussi ancienne que les produits du vapotage. Quoi de plus sympa que de manier les arômes pour fabriquer son propre eliquide ? Chez Fuu, nous avons toujours apprécié cette approche qui laisse au consommateur la possibilité de fabriquer son propre eliquide, en modulant tous les paramètres à son goût. Nous avons ainsi été un des premiers fabricants français à proposer des bases nicotinées ou non sur le marché français. Notre premier produit pourrait faire sourire aujourd’hui, tant son aspect « rustique » contraste avec ce qui est vendu aujourd’hui sur ce segment de marché. C’est qu’en quelques années, le DIY a fait du chemin !

LE DIY CHEZ FUU

Nous avons très tôt décidé de lancer une gamme d’arômes spécialement développés pour répondre à cette demande. Mais plus que des arômes simples, nous avons lancé des recettes plus complexes. L’objectif ? Mélanger un simple concentré pour obtenir, après steeping (maturation), un eliquide équilibré et prêt à vaper. Vous retrouverez sur notre site différentes gammes de concentrés, comme Syrup, Catch the FlavorsHVG ou Curiosités Concentrés. Ce sont des produits relativement simples d’utilisation. Trois conseils cependant :

Fabriquez VOTRE eliquide !

  • Veiller à respecter la concentration recommandée. Celle-ci correspondant au taux de PG/VG que nous avons utilisé pendant les phases de développement. Par exemple, pour Catch the Flavors, du 50/50. Nous exprimons cette concentration en pourcents de la formule finale. 10% de concentré conseillé, pour faire 100ml de eliquide, représentera 10ml dans 90ml de base.
  • Nous vous conseillons de considérer le concentré dans le calcul de vos ratios comme s’il s’agissait de PG, car les arômes sont généralement sur ce mélange diluant.
  • Enfin, et c’est très important : soyez très vigilants à ne pas confondre eliquide et concentré. Il ne faut pas vapoter un concentré pur, c’est beaucoup trop fort et tout simplement inadapté.

L’accès à de la base est devenu bien plus facile au fil du temps. De produit de niche à ses débuts, la base permettant de fabriquer du eliquide à la maison est maintenant monnaie courante. Par « base DIY », on entend le mélange des composants habituels du eliquide, PG et GV, dans un ratio variable, additionné ou non à de la nicotine. En gros, du eliquide, mais sans les arômes, dans lequel vous pourrez marier vos arômes, ou plus facilement votre concentré. Les bases se différencient sur le marché suivant trois critères :

  • leur ratio PG/GV
  • leur taux de nicotine
  • le volume de leur conditionnement

Réception, conservation et stockage de vos bases.

Pour des bases DIY qui durent.

Nos conseils pour vous assurer que le produit que vous recevez est « frais » :

  • le liquide doit être transparent, et ne pas avoir d’odeur trop forte
  • notez quand même que plus il y a de nicotine, plus la couleur tirera vers le orange, et plus une odeur ressemblant à des hydrocarbures sera présente plus une base est vieille, plus ces paramètres chromatiques et olfactifs s’exprimeront

Nous vous conseillons de garder vos bases à l’abri de la lumière, si possible dans un endroit frais. Certains les stockent leurs bases au frigo. Nous n’encourageons pas directement cette pratique, car faire cohabiter un produit potentiellement dangereux avec de la nourriture est toujours une mauvaise idée. Certains ont acheté un frigo à clef spécialement pour leurs bases ! Notre conseil va vers le garage ou la cave, un endroit à la température bien régulée, sombre et généralement doté d’étagères, ce qui est parfait pour mettre votre produit à l’écart des petites mains et des animaux.

 

Le point sur le matériel.

Composée d’un clearomiseur et d’une batterie, une ecigarette peut s’acheter en pack tout fait ou être créée en choisissant des éléments compatibles entre eux. Difficile de faire son choix face au nombre importants de modèles, aux tarifs variables et aux possibilités différentes offertes par les technologies disponibles. Pour vous aider à prendre une décision, nous avons préparé un guide synthétique sans langue de bois. Identifiez dans les sections ci-dessous celle qui vous semble correspondre le mieux à votre situation.

JE VEUX UNE ECIG SIMPLE ET EFFICACE

En Vape, simplicité et efficacité sont synonymes de facilité de remplissage et d’autonomie de la batterie. Un des points les plus importants quand on choisit sa ecigarette réside dans l’autonomie de la batterie : plus celle-ci est importante, moins vous aurez à la recharger et plus longtemps vous pourrez vaper. C’est très important car il ne faut jamais tomber en panne de batterie pour ne pas être tenté de reprendre une cigarette normale à la place de quelques bouffées d’ecigarette. L’autonomie d’une batterie se mesure via sa capacité en milliampères heure (mAh). Il faut compter un minimum de 1100 mAh pour être au moins tranquille toute la journée. Pour celles et ceux qui ne peuvent pas recharger leur batterie, le mieux et de s’équiper avec un modèle de type box avec une capacité d’au moins 2200 mAh.

Ecig simple et efficace

Du côté du clearomiseur, la simplicité de remplissage et d’entretien est primordiale. Privilégiez un modèle incluant des résistances toutes prêtes que vous pourrez changer rapidement et retrouver dans tous les magasins de vape. Le remplissage d’eliquide par le haut est également un plus qui simplifie la vie au quotidien. Un dernier critère à prendre en compte est la nature des sensations que vous recherchez : gros nuages de vapeur ou petite bouffées serrées ? Des modèles simples et efficaces existent pour ces deux situations. Vous pouvez les retrouver grâce aux filtres suivants : débutant, autonome, facile à remplir, inhalation indirecte.

JE VEUX QUELQUE CHOSE DE DISCRET

La discrétion est importante pour de nombreux vapoteurs. Pendant longtemps les petits modèles étaient trop limités pour permettre de vaper sérieusement car leur autonomie trop faible les rendait inefficaces. Il est désormais possible de vaper avec un petit équipement design, mais il est alors important de choisir un eliquide avec un fort taux de nicotine.

Ecig discrète

Nous recommandons dans cette situation l’usage d’eliquides aux sels de nicotine permettant de vaper en 20mg/ml sans ressentir un trop fort hit (passage de la vapeur en gorge qui pique et fait un peu tousser). La gamme MiNiMAL est parfaite pour cela. Vous pouvez y associer les modèles de petite taille accessibles via le filtre : discret.

JE VEUX DU MATERIEL HAUT-DE-GAMME

Ecig high end

Il est possible de se faire plaisir lors de l’achat de sa ecigarette. De nombreuses marques de passionnés existent, qu’elles soient françaises, européennes, américaines ou même chinoises. Nous avons en permanence une sélection du meilleur matériel de vape du moment et il est possible de se composer une ecigarette de rêve sur notre site. Pour retrouver tous les modèles “High-End”, utilisez le filtre High-End dans la section Expert & High-End.

JE VEUX FAIRE DES GROS NUAGES ET AVOIR UN MAX DE SAVEURS

Ecig vapeurs et saveurs

Faire beaucoup de vapeur et apprécier les saveurs est une tendance forte de la vape. Pour y parvenir, il faut privilégier les eliquides à forte proportion de glycérine végétale et faiblement dosés en nicotine. Si on produit plus de vapeur, on inhale plus de eliquide, il est donc normal de réduire la proportion de nicotine présente. De plus, il est important que la vapeur soit douce et n’irrite pas la gorge. Pour bien vaporiser ces e-liquides, on y associe des équipements “sub-ohm”, c’est à dire des ecigarettes qui permettent de faire fonctionner des résistances inférieures à 1 ohm, très basses donc qui nécessitent beaucoup de puissance pour bien chauffer et permettent de vaporiser beaucoup d’eliquide en un minimum de temps. Vous pouvez retrouver dans la section ecigarettes ce type d’équipement en sélectionnant le filtre sub-ohm. Pour vous aider, nous vous avons préparé une petite check-list à suivre. Pour faire beaucoup de vapeur (>30-40W), il faut :

  • Une batterie puissante, qui permet d’atteindre la puissance désirée, et qui accepte les résistances basses.
  • Un réservoir/clearomiseur adapté et une résistance dont la valeur est suffisamment basse (<0.6 ohms="" li="">
  • Du eliquide à forte proportion de GV (glycérine végétale, >60-70%). En effet, plus il y a de GV, plus la vapeur est dense.
  • Du eliquide faiblement dosé en nicotine pour éviter d’avoir un « hit » trop fort.
  • Utiliser la cigarette électronique en aspiration directe, en inhalant la vapeur directement dans les poumons (comme avec une chicha), et non pas en 2 temps comme sur une cigarette de tabac.

LE CONTRÔLE DE TEMPÉRATURE, QU’EST-CE QUE C’EST ?

Contrôle de température

Le contrôle de température est une fonctionnalité que l’on retrouve sur certaines cigarettes électroniques. Elle permet de choisir une température maximum (au niveau de la résistance), ce qui fait qu’une fois celle-ci atteinte, la ecigarette « se coupe » automatiquement pour éviter une combustion de la fibre. Cette fonctionnalité n’est cependant pas indispensable si la résistance est utilisée dans la plage d’utilisation prévue et pour peu qu’il y ait suffisamment de liquide dans le réservoir/clearomizer. NB. Les résistances en Nickel, Titane sont uniquement adaptées aux modes de contrôle de température.

RÉSISTANCES ET VAPE : QUELQUES NOTIONS INDISPENSABLES

Coil

La résistance est la partie qui chauffe (dans le réservoir/clearomizer) pour vaporiser le eliquide. Elle est constituée de fil résistif et peut être faite de différents matériaux : Kanthal, Inox (SS316L), Ni200… Elle est également constituée de fibre (coton, silice…) On mesure sa valeur en Ohms (Ω).

La puissance (P) sortie par la cigarette électronique se mesure en Watts (W). La tension (U) de la cigarette électronique se mesure en Volts (V). On la calcule ainsi P (en Watts) = U2 (en Volts) / R (en Ohms)

Lorsque la valeur de la résistance est inférieure à 1 ohm, on parle de sub-ohm. Les résistances sub-ohm sont faites pour obtenir de grandes puissances avec des tensions relativement basses. Plus la valeur de la résistance (R) est basse, moins la tension (U) a besoin d’être élevée pour produire de la puissance (P). La valeur de la résistance doit être adaptée à la puissance désirée. Avec une même tension de sortie (en Volts), il est ainsi possible d’obtenir des puissances très différentes :

Exemple avec une tension de 4V et une résistance de 1.8 Ohms : 42/1.8 = 16/1.8 = 8.88 Watts

Exemple avec une tension de 4V et une résistance de 0.5 Ohms : 42/0.5 = 16/0.5 = 32 Watts

Plus la puissance est importante, plus la cigarette électronique produit de vapeur. La puissance en Watts est donc fonction de 2 variables : la tension en Volts et la valeur de la résistance en Ohms. Plus la tension en Volts est élevée, plus on produit de Watts. Plus la valeur de la résistance en Ohms est basse, plus on produit de Watts. Il n’est cependant pas possible d’augmenter indéfiniment la tension (« le voltage ») pour obtenir plus de Watts, sinon la résistance chauffe mal et risque de brûler la fibre. La tension est souvent considérée comme idéale aux alentours de 4V. Pour obtenir plus de puissance, il faut donc utiliser une résistance dont la valeur est plus basse, et qui, à tension en Volts égale, produira plus de Watts.

CHOISIR SA BATTERIE

Composant indispensable d’une cigarette électronique, la batterie n’est pas seulement une pile contenant de l’énergie, elle est en plus équipée d’un circuit électronique plus ou moins complexe permettant d’envoyer l’énergie contenue dans la batterie dans le clearomiseur associé à celle-ci. Les batteries d’ecig ont ainsi plusieurs formes dictées par des objectifs de design, de capacité et de fonctionnalité. Ces différences ont donné lieu à la création de plusieurs familles de produit : les batteries au format EGO, rondes et fines, avec un simple bouton, les batteries au format “box” ou boite, souvent carrées et dotées d’un écran de contrôle ou encore des formats inclassables nés de la créativité débridée des fabricants.

Choisir sa e-cigarette

Pour bien choisir sa batterie, il faut d’abord identifier à quel profil de vapoteur on appartient : utilisez-vous beaucoup votre ecigarette, recherchez-vous de gros nuages de vapeur ou au contraire une vape serrée et peu de vapeur ? L’aspect esthétique est-il important ? Il est parfois impossible de concilier certaines aspirations, vous aurez du mal à trouver un très petit équipement qui fait de gros nuages et propose beaucoup d’autonomie.

QUELLES SONT LES DIFFÉRENTES CARACTÉRISTIQUES D’UNE BATTERIE ?

Pour choisir une batterie, il faut avoir en tête deux caractéristiques décisives : son autonomie et la puissance qu’elle est capable de délivrer. L’autonomie est mesurée avec les milliampères heure (mAh) ; à partir de 1000mAh on considère qu’une batterie a une autonomie suffisante pour durer une journée. La puissance est mesurée par la plage en Watts indiquée par le fabricant. Pour une vape serrée on n’aura jamais besoin d’une batterie excédant 30W de puissance et pour une vape subohm, on appréciera les batteries envoyant minimum 40W. D’autres caractéristiques complètent ces deux principales indications : dispose-t-elle d’un écran de contrôle ou d’un bouton de réglage ? Quelle résistance est-elle capable d’accueillir ? Quel est son pas de vis et quels clearomiseurs peut-on y connecter ?

De manière générale, une batterie doit être équipée d’un pas de vis 510 pour pouvoir être utilisée avec la plupart des tanks du marché et on privilégie une plage de puissance plutôt confortable pour avoir un équipement capable d’évoluer avec les envies de vape. Enfin, il existe des modèles permettant de changer les accus à l’intérieur d’une box ou d’un tube, vous achetez alors ce que l’on appelle un mod : de forme cylindrique ou carrée, celui-ci s’ouvre et doit être équipé d’un accu au bon format pour fonctionner. C’est souvent un peu plus cher à l’achat, mais quand l’accu est fatigué on peut le remplacer au lieu de racheter une batterie complète.

POURQUOI CHOISIR UNE BATTERIE FUU ?

Le choix de la fiabilité !

Pour vaper un bon eliquide, il faut du bon matériel et depuis le début, FUU propose du matériel et des batteries sous sa propre marque, fabriqués en Chine selon nos indications. Nous sélectionnons le meilleur matériel du moment et y apportons notre grain de sel pour le rendre plus résistant et plus joli ou combler un manque dans l’offre générique du marché. Les produits FUU bénéficient d’une garantie plus longue que la moyenne et sont originaux.

EGO, BOX, BATTERIE, 18650, POURQUOI TOUS CES NOMS DIFFÉRENTS ?

Batteries Fuu !

La cigarette électronique est un secteur très innovant et les formats de batterie ne cessent d’évoluer. Toutes les ecigs sont construites autour d’un accumulateur. Très standardisés, les accus ont des formats indiqués par des noms de code en chiffres. Comme les accus sont de forme cylindrique, les différentes batteries intègrent toutes cette dimension dans leur conception en s’en servant ou en la dissimulant. Au fil des années, différentes catégories de batteries se sont distinguées les unes des autres et les noms de code compliqués sont restés. Pas d'inquiétude, l’important c’est d’en trouver une qui vous plaît et vous convient.

 

Bien choisir son clearomiseur

Bien choisir son clearomiseur

Choisir son clearomiseur est un moment très important pour un vapoteur, surtout quand il débute. L’atomiseur est la pièce qui vaporise le eliquide sous le double effet de la chauffe de la résistance et de l’aspiration d’air par le vapoteur. Pièce maîtresse de la e-cigarette, c’est le réservoir qui détermine la nature de la résistance utilisée et donc de la puissance nécessaire à avoir dans sa box pour bien faire fonctionner le clearomiseur.

NOTIONS IMPORTANTES SUR LES ATOMISEURS

Il existe deux grandes catégories de clearos : ceux qui fonctionnent avec des résistances pré-faites et ceux qui nécessitent de fabriquer soi-même sa résistance (appelés généralement reconstructibles ou RTA). Pour débuter, mieux vaut faire le choix de la simplicité. Sachez cependant que la restitution des saveurs sera meilleure avec des atomiseurs reconstructibles.

Du côté des clearomiseurs utilisant des résistances préfabriquées il y a également deux catégories de produits, ceux destinés à une vape serrée produisant une quantité de vapeur normale et ceux destinés à une vape ouverte destinée à produire d’important nuages de vapeurs. Vous pouvez trouver plus d’information sur ces notions dans la section « choisir sa résistance ».

Le choix de votre clearomiseur détermine donc directement votre style de vape et vous devez l’identifier avant de vous lancer dans votre achat. Nous vous conseillons de vous référer à notre section « choisir sa cigarette électronique » pour vous aider à y voir plus clair.

 

Comment bien choisir sa résistance ?

Le choix de la résistance est assez facile. Il y a deux critères principaux à prendre en considération : quel est le type d’atomiseur que j’utilise et quel est le type de vape que je veux avoir ? Lors de l’achat d’un clearomiseur utilisant des résistances toutes faites, le nom et le modèle des résistances compatibles avec celui-ci sont indiquées sur la fiche produit, sur la notice du produit et sur son emballage. Généralement la marque de la résistance est la même que celui de l’atomiseur. Les grandes marques chinoises comme Aspire, Kangertech, Joyetech ou encore Eleaf inventent et produisent des résistances adaptées à chacun de leurs modèles. Il y a beaucoup de références disponibles, mais tout est clairement indiqué. Une fois le modèle de résistance identifié, ne reste plus qu’à choisir la valeur de la résistance, indiquée en “ohm” dont le symbole est : Ω.

Bien choisir sa résistance

Chaque résistance a une plage de fonctionnement idéale recommandée par le fabricant. Si la valeur est inférieure à 1, on parle de résistance subohm dont la chauffe plus intense permet de vaporiser de plus grandes quantités d’eliquide et des eliquides aux consistances plus épaisses, à fort taux de glycérine végétale (GV). Pour choisir la valeur de votre résistance, nous vous recommandons donc de vous demander quel type d’usage vous souhaitez faire de votre ecigarette. Si c’est pour imiter un tirage serré proche d’une cigarette normale, les résistances supérieures à 1 ohm seront adaptées. Si vous souhaitez produire beaucoup de vapeur et bénéficier d’un tirage ouvert, les résistances subohm seront un meilleur choix.

 

Le point sur les accessoires.

Les cigarettes et les eliquides sont indispensables pour vaper, mais il existe de nombreux accessoires pouvant faciliter le quotidien aux vapoteurs et aux vapoteuses. Supports pour batteries Ego, tours de cou pour pouvoir suspendre facilement son ecig, étui adapté au transport des ecigs : il existe de nombreux accessoires pour ecigarette permettant de mieux vaper au quotidien. Découvrez ici quelques conseils pratiques pour prendre soin de votre matériel et prolonger la durée de vie de votre cigarette électronique.

COMMENT SE FACILITER LA VAPE AU QUOTIDIEN ?

Des accessoires accessibles

Pour se faciliter la vie quand on utilise une ecigarette, que cela soit un mod, un tube ou une Ego, il est intéressant de considérer l’achat de quelques accessoires pratiques. Pour les vapoteurs plus experts qui utilisent du matériel de vape reconstructible, de type RTA, RDA ou RDTA, il est indispensable de considérer l’achat d’une pince céramique en lieu et place d’une pince à épiler classique. Celle-ci permet de manipuler son coil pendant qu’il chauffe sans créer de court-circuit et donc de lui donner la forme parfaite plus rapidement et en toute sécurité ! Amateurs ou amatrices de Do It Yourself (DIY) apprécieront également les bouchons robinet pour équiper leur jerrycan de base neutre ou nicotinée. L’idée est de bien pouvoir doser sa base sans en mettre partout, un indispensable…

POURQUOI NE PAS CHANGER DE DRIP-TIP ?

Les drip-tips sont des embouts sur lesquels on pose ses lèvres pour aspirer la vapeur produite par la cigarette électronique. La vape étant très standardisée, un format très répandu est celui communément appelé “510”. La plupart des ecigs ont adopté ce format et permettent un changement de drip-tip pour que celui-ci s’adapte mieux à vos besoins, vos envies et votre style. Il existe en effet différents matériaux, formes et couleurs pour ces embouts. Silicone, plastique, cuivre, plaquage or, titane, bois, teflon, delrin, ultem : autant de possibilités qui peuvent vous séduire pour vous permettre de trouver le bon contact entre vos lèvres et votre cigarette électronique. Contrairement à la cigarette normale, il est possible de choisir dans la vape, et en cas d’allergie ou de désagrément dû à une matière, vous pouvez changer sans souci.

Un drip-tip d'amour !

La forme joue aussi son rôle : plat, arrondi, ovale, allongé... De très nombreuses formes existent et c’est tant mieux, vous pouvez jouer avec pour trouver celle qui convient le mieux à votre morphologie, votre façon de tirer sur votre vapoteuse et votre look. Objet iconique, la ecig peut être assortie et de nombreux usagers intègrent ce paramètre dans leur décision quand ils s’équipent. Vous pouvez retrouver tous nos drip-tips dans la sous-section accessoires ecig et la sous-section accessoires experts.

COMMENT PROLONGER LA DURÉE DE VIE DE SA CIGARETTE ÉLECTRONIQUE ?

Une ecig a pour vocation de chauffer à la bonne température le e-liquide contenu dans le clearomiseur pour que celui-ci se vaporise. C’est un objet complexe, avec une batterie, des composants électroniques, un interrupteur, un petit écran, une résistance, une vitre en verre, etc. Malgré les progrès réalisés, une ecigarette reste un objet fragile dont il faut prendre soin. Une des premières règles à retenir pour en prolonger la durée de vie est de la nettoyer régulièrement et correctement à l’aide d’un chiffon microfibre dédié. Le plus important est d’éviter que du liquide s’infiltre à l’intérieur de la batterie et ne viennent créer un court-circuit ou un problème de fonctionnement.

Entretien = longévité

Une seconde règle est d’éviter que les chocs viennent casser la vitre du clearomiseur ou la batterie en intégralité. Pour cela, il faut protéger votre cigarette électronique, surtout si vous êtes actif et que vous vous déplacez beaucoup. Pour cela, deux solutions : le vape band pour le clearomiseur qui permet de le protéger grâce à une bande caoutchouc, et l’étui dédié. La qualité du chargeur est également très importante pour que vos batteries soient efficacement rechargées. N’hésitez pas à vous rendre dans notre section accus pour découvrir les magnifiques produits Listman et notamment la Rolls des chargeurs d’accus.

 

Choisir son mod électro

L’achat d’un mod électro est un moment important dans la vie d’un vapoteur. Il existe tellement de modèles avec des prix, des looks et des fonctionnalités différents que prendre sa décision n’est pas facile. Pour vous aider, nous avons fait la check-list de tous les points à prendre en considération quand on souhaite se lancer dans un tel achat :

Choisir son mod electro

  • Est-ce que c’est pour me faire plaisir ? (look, made in France, marque) ou plus pour répondre à un besoin précis ? (endurance, fonctionnalités, puissance)
  • Qu’est-ce que je veux faire : des gros nuages, une vape serrée ?
  • Quels types d’accus je veux utiliser ? 18650 - 21700 ou 26650 ?
  • Quel tank vais-je monter dessus : un RTA, un RDTA, un RDA ? En quel diamètre : 22 ou 24mm ?
  • Dans quel contexte vais-je l’utiliser ? Au quotidien (besoin de quelque chose de solide) ou occasionnellement (je pourrai en prendre soin) ?

Après avoir répondu à ces questions, vous pourrez utiliser les systèmes de filtres sur notre site pour identifier le meilleur choix possible. N’hésitez pas à regarder des reviews sur Youtube ou sur des blogs dédiés, ou encore à aller faire un tour sur les forums dédiés à la vape. Vous pouvez aussi nous poser des questions à cette adresse pour avoir des précisions ou nous demander notre avis précis sur un produit : commande@thefuu.com

 

Choisir son mod méca

L’achat d’un mod méca est un moment important dans la vie d’un vapoteur. Il existe tellement de modèles avec des prix et des looks différents que prendre sa décision n’est pas facile. Pour vous aider, nous avons fait la check-list de tous les points à prendre en considération quand on souhaite se lancer dans un tel achat :

Choisir son mod meca

  • Est-ce que c’est pour me faire plaisir ? (look, made in France, marque) ou plus pour répondre à un besoin précis ? (endurance, puissance)
  • Qu’est-ce que je veux faire : des gros nuages, une vape serrée ?
  • Quels types d’accus je veux utiliser ? 18650 - 21700 ou 26650 ?
  • Quel tank vais-je monter dessus : un RTA, un RDTA, un RDA ? En quel diamètre : 22 ou 24mm ?
  • Dans quel contexte vais-je l’utiliser ? Au quotidien (besoin de quelque chose de solide) ou occasionnellement (je pourrai en prendre soin) ?

Après avoir répondu à ces questions, vous pourrez utiliser les systèmes de filtres sur notre site pour identifier le meilleur choix possible. N’hésitez pas à regarder des reviews sur Youtube ou sur des blogs dédiés, ou encore à aller faire un tour sur les forums dédiés à la vape. Vous pouvez aussi nous poser des questions à cette adresse pour avoir des précisions ou nous demander notre avis précis sur un produit : commande@thefuu.com

 

Choisir son tank ou son dripper

Bien choisir son tank, soigneusement identifier le dripper le plus adapté à son besoin, prendre le temps de bien sélectionner le reconstructible le plus cool : autant de moments passionnants quand on est fan de vape. Partie la plus importante du setup, le tank détermine directement votre style de vape, la plage de puissance dont vous avez besoin et le type de liquide que vous allez vaper. Il est aussi décisif dans la qualité de la vapeur et l’intensité gustative que vous allez obtenir ainsi que dans la nature du tirage, serré ou ouvert que vous allez avoir. Bref, c’est un choix décisif. Chez Fuu, nous sommes fabricants d’eliquides et passionnés de vape : pour nous les dispositifs de vaporisation sont super importants car ils permettent de révéler tout le potentiel comme tous les défauts d’un eliquide. Nous sélectionnons donc les meilleurs atomiseurs du marché et les testons tous, donc une chose est sûre : sur notre site, nous ne proposons que des choses testées et approuvées.

Pour vous aider à faire votre choix de dripper, de RDTA ou de RTA, voici quelques questions que vous devez vous poser avant de faire votre choix :

  • tirage ouvert ou serré ?
  • quel diamètre, 22 ou 24mm ?
  • quel usage : quotidien ou exceptionnel ?
  • quel type d’eliquide : à fort taux de GV ou plutôt équilibré ?
  • quel style ? Discret ou exubérant ?
  • quelle facilité d’utilisation ? Simple à coiler ou exigeant, quelle fréquence et facilité de remplissage ?

Choisir son ato

Une chose est sûre, le budget ne doit pas être déterminant : il existe de merveilleux atos à un prix très raisonnable, par exemple, chez Fuu nous adorons la marque ADVKEN qui fait des RTA et RDA innovants, faciles à coiler, avec une qualité de fabrication irréprochable à des prix vraiment très attractifs. Il vaut mieux choisir en fonction de ses critères de vape et du style de sa box pour prendre un tank vraiment sympa qui donne envie de vaper et qui sera facile à utiliser au quotidien.

 

Choisir ses accus

Rien de plus facile que de choisir son accu. Il faut dans un premier temps identifier le format d’accu compatible avec votre mod. Chez Fuu, nous en proposons 4 : le 18650, le 26650, le 20700 et bientôt le 21700. Ces chiffres correspondent à la longueur et au diamètre de ces grosses piles capables de stocker beaucoup d'électricité et de la relâcher avec plus ou moins d’efficacité selon les caractéristiques ciblées par le vapoteur. Pour déterminer le format de votre accu, il faut vous référer à votre mod : quelle taille d’accu est-elle compatible avec lui ? C’est généralement indiqué sur la boite, la fiche produit ou la notice. Une fois le format identifié, il faut déterminer vos besoins : vapez-vous sur mod méca ou sur mod électro ? Vapez-vous en fort wattage (+ de 50) ?

Choisir ses accus

Si vous vapez en mod méca ou en fort wattage, nous vous recommandons d’opter pour des accus avec un fort courant de décharge, mesuré en Ampères (A). Les produits affichant un courant de décharge de 40A ou plus sont parfaits pour les mods méca ou pour une utilisation en électro avec une forte puissance demandée. Par contre, ils auront légèrement moins d’autonomie. Pour une utilisation en mod électro plus soft avec des plages de puissances inférieures à 50W, nous vous recommandons d’opter plutôt pour des courants de décharge de 20A ou 30A. L’autonomie sera meilleure et l’accu plus adapté à votre vape.

 

Précautions d’emploi : les accus doivent être gérés avec soin

Régulièrement des récits d’explosions de cigarettes électroniques défraient la chronique. Des vidéos montrant un vapoteur dont la poche s’enflamme ont fait le tour du Web et si nos pensées vont avant tout à ces malencontreuses victimes, ces vidéos sont aussi un moyen de sensibiliser à la problématique de sécurité des accus en cas de mauvais usage. Ceux-ci contiennent des quantités très importantes d’énergie (les accus de vape sont ceux utilisés dans les voitures électriques) et ne sont pas protégés électroniquement : en cas de court-circuit, une surchauffe interne peut provoquer la décharge brutale de l’accu et son explosion. Pour éviter les courts-circuits plusieurs règles sont à respecter :

Précautions avec les accus

  • Ne pas transporter un accu libre, sans protection physique isolante (plastique, étui silicone, boîte, etc.) Si le pôle positif et le pôle négatif sont en contact avec des pièces métalliques, un court-circuit peut se produire.
  • Ne pas utiliser un accu dont l’enveloppe externe est rayée ou endommagée, la protection en plastique collée contre l’accu sert à l’identifier mais aussi à assurer son bon fonctionnement, elle isole le plus et le moins et évite les courts-circuits. Si elle est endommagée, vous devez la remplacer à l’aide de “wraps” spéciaux que vous pouvez trouver sur notre site.
  • Tester son montage avant de l’utiliser sur un mod mécanique non-protégé. Un court-circuit dans votre résistance et votre clearomiseur peut provoquer un court-circuit dans votre accu et le faire exploser dans votre mod, ce qui est encore plus dangereux.