EPISODE 4 : Ô MON VAPO

Publié le : - Catégories : LE BLOG , LES ACTUS DES BOUTIQUES

L’équipe de Fuu profite de cette période de post confinement pour vous parler de certaines de ses boutiques partenaires. Aujourd’hui, c’est au tour d’Audrey, la responsable des boutiques Ô Mon VapO de répondre à nos questions.



Bienvenue chez Ô Mon VapO !



PRÉSENTATION

Est-ce que vous pouvez présenter votre boutique ? 

Aujourd’hui, Audrey nous présente les boutiques Ô Mon VapO Montpellier, Ô Mon VapO Castelnau Le Lez, et son e-shop associé.

Pour la petite histoire, Audrey commence l’aventure Ô Mon VapO en 2010 avec sa maman (basée vers Aix en Provence), par de la vente à domicile ou en donnant RDV à des terrasses de café à Montpellier. Elle continue en nous expliquant : “Je travaillais dans une bijouterie. Pour délivrer les liquides commandés par les clients, ils m'appelaient lorsqu’ils arrivaient devant le magasin et je descendais leur remettre les liquides” - “À l’époque, il n’y avait aucune boutique de vape et, du coup, je me sentais comme la dealeuse de nicotine” plaisante Audrey.

Après avoir fait de la vente au domicile de ses clients, dans certaines entreprises à la pause déj', et avoir acquis un certain nombres de clients, c’est Audrey qui a fini par les recevoir chez elle. Un temps privilégié qui lui permettait de prodiguer des conseils et de mieux connaître leurs besoins. En 2013, Audrey voit passer une annonce sur local commercial qui se libère dans le centre-ville de Montpellier, et ni une ni deux, elle saute sur l'occasion. En une semaine, la première boutique Ô Mon VapO ouvre et accueille ses premiers clients ! 

Ô Mon VapO en 2020, c’est “une équipe de 6 personnes passionnées et militantes de la Vape, qui ont à cœur d’adapter leurs conseils et leurs accompagnements selon les besoins des vapoteurs” nous dit Audrey lors de l’interview. Elle ajoute à ce propos qu’elle et son équipe sont connus pour être “chiants”. “Enfin, chiants, dans le sens où avec toute l’équipe nous sommes très exigeants sur le choix et la qualité des eliquides et du matériel sélectionnés pour nos magasins”.

À savoir qu’Ô Mon VapO est adhérent de la Fivape et vient d’être labellisé Vape Bleue. Matérialisé par un logo “V bleu”, ce label récompense les boutiques de vape engagées et qui respectent “la charte de spécialisation regroupant une vingtaine de points reliés autour de quatre thématiques : l’éthique, l’offre et les services, le conseil et l’accompagnement, et l’information” des clients vapoteurs.



’Ô Mon VapO est labellisé Vape Bleue depuis cette année !



Depuis combien de temps environ êtes-vous client chez Fuu ?

Ô Mon VapO est client de chez Fuu depuis la création de la marque en 2012. Audrey nous explique avoir sélectionné notre marque pour les raisons suivantes : “je recherchais des eliquide français et Fuu était un des rares fabricants en France. Et puis, déjà à cette époque, les eliquides étaient de qualité, originaux, complexes et il y avait une vraie patte”.

Audrey poursuit en nous racontant: “Je m’entretenais régulièrement au téléphone avec Jean depuis 2012. Lors du premier Vapexpo à Bordeaux en 2014, je me présente au stand The FUU, et me retrouve face à 2 personnes. Je leur demande: Lequel d’entre-vous est Jean? Et ils me répondent en chœur: “Bah c’est nous !”. Je leur demande donc lequel d’entre eux est mon interlocuteur privilégié au téléphone. Amusés, ils me répondent: “Nous deux !” 

"Je rigole en me rendant compte que depuis 2 ans je parle à deux personnes distinctes sans m’en être aperçue." “Voilà pour ma petite histoire avec Fuu, et elle me fait toujours autant rire”, conclut Audrey.



Quel est le eliquide et/ou la gamme Fuu que vous kiffez le plus ?

De manière perso, Audrey nous avoue avoir deux indétrônables chez Fuu :  le Old School Girl de la gamme Silver et le Fujisan de la gamme Infuused.



Fujisan, un thé vert aux notes de noisette et de riz grillé qui est aussi un des eliquides préférés d'Audrey ! 



Du côté boutique, les best-sellers sont : le Old.Eldboeuf, le Old School Girl, le Lone Cowboy de la gamme Silver et Jardin Anglais de la gamme Gold.



Old School.Girl, un des best-seller de Fuu chez Ô Mon VapO



Audrey profite de cette question pour nous faire une spéciale dédicace sur notre gamme BLEND : “le concept de BLEND, c’est somptueusement intelligent. Pour les vapoteurs qui débutent, c’est d’enfer et ça simplifie leur approche de la cigarette électronique en étant très efficace.” 

Pour rappel, BLEND c’est une gamme disponible en goût "tabac" et également "menthe" depuis peu. Cette gamme a pour particularité d‘être disponible en 3 forces (Original - Medium - Light), ce qui permet de recréer les différentes sensations d’une cigarette de tabac. Formulée uniquement en 20mg/ml de nicotine, BLEND est parfaite pour arrêter définitivement de fumer !





PASSONS À L’ACTU DU MOMENT

Comment ça va depuis le début du confinement ?

Audrey débute la réponse à cette question en avouant, “c’était un peu le bazar quand même le confinement”.

Avant le début du confinement, Ô Mon VapO avait pris des mesures de sécurité, à savoir : arrêt du test, désinfection de la boutique plusieurs fois par jour.

Le 16 mars, l’activité des deux boutiques a cessé pour reprendre progressivement 2 jours après avoir reçu l’autorisation de la part du ministère de l’Intérieur d’ouvrir les boutiques de vape. Les deux magasins Ô Mon VapO ont au départ fait des heures de permanence 3 jours par semaine puis tous les matins. Les clients ont été vivement encouragés par mail ou par téléphone par l’équipe d’Ô Mon VapO à commander sur le site de la boutique pour être livrés directement chez eux ou en drive à la boutique. Audrey nous a expliqué avoir passé de longues nuits à préparer les colis pour approvisionner ses clients. 

Ô Mon VapO a aussi profité de la période de confinement pour embellir ses boutiques : “refaire les vitrines des magasins, remettre des coups d’enduit sur les murs, poser des étagères et réorganiser les réserves”. Ils en ont aussi profité pour commencer à retravailler le site internet pour le simplifier.





Pouvez-vous accueillir des primo-vapoteurs en ce moment ? Et si oui, comment faites-vous pour les mettre à la vape ?

Audrey nous confie que pendant le confinement, Ô Mon VapO a reçu très peu de primo-vapoteurs, “Les gens n’avaient sûrement pas la tête à se mettre à la vape pendant cette période, préférant différer leur passage”. Mais elle poursuit : “depuis le déconfinement par contre, on reçoit plus de primo-vapoteurs. En boutique, en ce moment c’est étrange d’équiper ces nouveaux vapoteurs, car on a l’impression de pas pouvoir en faire assez pour eux. On ne peut pas toucher le matériel qu’ils vont acheter pour lancer le kit et il ne leur est pas possible de tester les eliquides. C’est moins évident, mais on passe davantage de temps sur les explications sur le passage à la vape.”

Du coup, Ô Mon VapO a mis en place plusieurs choses en magasin : 

Ils proposent une offre sur les e-liquides best-sellers les plus appréciés.

Ils ont aussi créé un guide papier avec pour thème “Comment démarrer votre kit de cigarette électronique ?” Ce petit guide vient en complément d’un guide déjà existant (“Passer à la cigarette électronique”), et une foire aux questions.





Quel est l’état d’esprit actuel des vapoteurs ? Font-ils des stocks de eliquide ?

“Les clients de Ô Mon VapO ont débuté le confinement en faisant des stocks, et progressivement les commandes se sont régulées”, a observé Audrey. 

Elle nous précise que “pendant toute la période du confinement et encore maintenant, nos clients ont été super compréhensifs au vu des variations des horaires et du passage de la vente en boutique à la vente en ligne. Nos clients étaient très heureux de voir que les boutiques de vape ont été reconnues comme des boutiques d’utilité publique et que nous avions pris des mesures pour les recevoir avec le maximum de sécurité. On a eu plein de messages de soutien, et ça, c’est trop sympa”.



Au niveau des livraisons, c’est pas trop la galère ?

Les 2 premières semaines du confinement, nous dit Audrey, “c’était compliqué, on courait un peu après les colis, car les transporteurs pensaient qu’on était fermé. Mais après, dans l'ensemble ça s’est pas mal goupillé. Nous n’avons pas eu de soucis avec nos expéditions de colis vers nos clients”.



Vous l’imaginez comment, la suite du déconfinement ?

“Je pense que la situation va progressivement rentrer dans l’ordre. J’ai hâte qu’on puisse recommencer à faire des tests, recommencer à utiliser notre analyseur en monoxyde de carbone qui nous aide beaucoup à analyser les besoins de nos clients et à répondre correctement à leurs besoins. J’ai aussi hâte de pouvoir commencer à utiliser notre borne de commande en boutique pour que nos clients attendent moins longtemps quand ils viennent juste reprendre leur eliquides habituels. Bref, je suis impatiente mais plutôt optimiste.” nous dit Audrey.







LE MOT DE LA FIN 

Pour finir, un petit mot / punchline à faire passer à nos lecteurs ?

Pour ce petit mot de la fin, Audrey nous propose une petite chanson sur l’air Eric Morena : "Ô Mon VapO ohoho, tu es le plus beau des vapo, car tu me guides sur l'airflow oh oh, grâce à mon merveilleux ato, tu es le plus beau des vapos" ! Puis elle continue avec : “Sur la route qui nous mène, loin du monde de la fumée, j'ai fui.... faire de fabuleux nuages, me prendre pour une oie sauvage, je vape, évite les dommages, je ne me sens même pas aigrie, youpi ! “



Merci Audrey pour nous avoir accordé cette interview et d'avoir poussé la chansonnette pour nous !

À très vite pour un karaoké ;) 



Articles en relation

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)