Notre engagement environnemental

Publié le : - Catégories : LA FUUSINE , LE BLOG

Fuu est une entreprise consciente de son impact environnemental. Et nous mettons sur le marché des fioles en plastique, donc la croix est assez lourde à porter. Seule une armée d’ermites pourrait croire sincèrement que cette activité s'insère harmonieusement dans les tendances de notre époque.

Hélas, pour le moment, nous n'avons pas encore trouvé de solution miracle pour remplacer le plastique de nos bouteilles, c'est tout simplement le meilleur matériau pour notre application : hygiénique, léger et solide. Alors si on se console en se disant que l'objectif de santé publique de notre activité "compense" symboliquement son impact environnemental, ça ne veut pas dire que nous ne réfléchissons pas à des solutions concrètes pour éviter le gaspillage, recycler et éliminer correctement nos déchets et réduire notre consommation d’énergie durant toute la durée de vie de nos produits.

Alors, concrètement, comment ça se passe ?



 

Découvrez nos meilleurs tuyaux. 



On la joue réglo.

Nous respectons la réglementation sur les éco-organismes. Depuis sa création, Fuu est affilié à l'éco-organisme Citeo qui accompagne et finance les collectivités locales afin qu'elles mettent en place des solutions de tri et de recyclage performantes. C'est une obligation, mais tant d'entreprises ne la respectent pas qu'on estime carré de vous le dire ici. Et c'est une vraie tannée que de remplir les formulaires chaque année, honnêtement, listant précisément le nombre d'emballages et de supports de communication que nous avons mis sur le marché. À la clef, une bonne vieille taxe, qu'on espère être utilisée judicieusement par nos amis de Citeo. Big-up les amis. 



On fait confiance à nos copains du Nord.

Fuu a choisi Vattenfall, un fournisseur d'énergie qui propose uniquement de l'électricité renouvelable : éolien, solaire et hydraulique. C'est une société Suédoise, et on nous a dit partout que les suédois, en plus d'avoir des lunettes rectangulaires et de travailler dans le design produit, ils déchiraient pas mal sur l'environnement. Donc on est parti là dessus, et pour l'instant, on ne le regrette pas. Les lampes et le chauffage s'allument correctement, les équipes sont aux anges. Alors oui, la facture est un peu plus salée, genre 15% de plus, mais on se dit que ça les vaut. Et puis, par ce choix, on soutient le développement d'une filière de production d'électricité qui mise sur le renouvelable plutôt que sur le fossile et le nucléaire. 



On se venge sur le carton.

Astuce sympa : pour que nos commandes soient chouchoutées, nous avons trouvé une solution maline : nous réutilisons les cartons que nous recevons en livraison et nous les réduisons en une matière anti-choc qui cale parfaitement les produits. Le secret ? Une machine d'origine allemande (ach!) qui nous accompagne depuis 2015. Et du carton, elle en a bouffé des boisseaux. Résultat, depuis l'acquisition de "Herr Karton" : on a plus jamais acheté de calage. On estime à plus d’1 tonne de calage les économies réalisées chaque année. C'est une idée agréable quand on s'endort le soir. 





Du grignotage "à l'allemande".



Et pour les eliquides, il se passe quoi ? 

D'abord, on centralise tout dans nos locaux. Tout est fait au même endroit chez Fuu : la R&D, la production, l'étiquetage, la création des packagings, la préparation des commandes, etc. Logiquement, ça fait moins de transport, donc ça pollue moins. 

Pendant la fabrication, nous générons certains déchets. Là aussi, on ne se contente pas de tout bazarder dans les égouts ou par la fenêtre (ce qui pourrait être dangereux, car nous sommes au 3ème étage). Donc on trie, et on remet tout aux filières compétentes.

Si l'on prend les déchets de production, en majorité de forme liquide, nous cherchons à les limiter par des process astucieux. Mais quand il y en a, ils sont collectés et remis à une entreprise spécialisée dans le traitement de ces produits. La nicotine et les poissons, ça ne fait pas bon ménage.




V12 6l - 0 à 100 en 4 minutes sur le périph' nord, frère.



Pour les flacons : on fait au mieux. 

Fuu a fait le choix d’utiliser des fioles composées de deux types de plastique : du PET et du HDPE. Dans la théorie, ces deux plastiques sont dits “recyclables”, mais dans la pratique, nous n’avons malheureusement aucune assurance que ce matériau soit bien réutilisé plutôt qu'incinéré ou jeté. Mais le sujet fait son chemin et nous ne sommes pas seuls à vouloir faire mieux. Au sein de la profession, on discute pour mettre en place des solutions : collecte en boutique, matériaux bio-sourcés, flacons issus de la filière recyclée. Contraintes industrielles et engagements éthiques doivent pouvoir s'accorder.

À noter que de votre côté, nous vous conseillons de jeter vos bouchons d’eliquides dans votre poubelle plastique. La partie de la bouteille ayant contenu de la nicotine doit quant à elle être jetée dans la poubelle domestique. Cela dit les règles de tri varient selon les collectivités, n'hésitez pas à vous renseigner en mairie.




À l'ancienne, du Classique 10 back dans les bacs.



Pour le matos.

Règle de base : les batteries usagées ne doivent pas être jetées à la poubelle. On vous l'a dit depuis l'enfance, normalement personne ne le fait, mais ça ne coûte rien de le rappeler. Pourquoi ? Eh bien d'abord, parce que c'est interdit depuis 1990. Mais surtout parce que incinérées ou enfouies, elles vont relâcher toute une kyrielle de saloperies comme du cadmium, du plomb et du mercure.  




Hop, direct dans le bac de collecte. C'est ton destin, 18650 tout pété. 



Alors Fuu est affilié à l’organisme Corepile, et peut vous aider. C'est un éco-organisme un peu comme Citeo dont on vous parlait plus haut. Officiellement, Corepile "accompagne et finance les collectivités locales et les entreprises qui s'investissent dans la collecte et le recyclage des piles". En gros ils s'assurent que les batteries usagées ne vont pas finir leur vie dans une pays en développement ou au fond d'un torrent de montagne.

Fuu est un point de collecte officiel du réseau Corepile et propose à ses clients professionnels de prendre en charge le recyclage des batteries collectées en boutique. Aussi, vous pouvez en tant que particulier nous renvoyer vos batteries par la poste. N’hésitez pas à demander à la boutique de vape la plus proche de chez vous si un bac de collecte est mis à votre disposition.




En bonus, nos petits gestes du quotidien. 

On a dégagé les gobelets en carton pour les cafés et les thés. En échange, tout le monde a sa tasse Fuu ! Pour la cafés d'ailleurs, pas de dosettes, mais une machine chanmé qui fait du super café. 

Comme on est à Paris, quasiment personne ne vient à la Fuusine en voiture. Vélo et transports en commun. 

Pour se laver les mains, savon solide de rigueur, fait par nos potes d'Atelier Populaire.

Pour 2020 notre objectif : bannir les boissons en canettes/boîtes et les remplacer par une machine à soda rechargeable.




Elle est pas belle cette petite tasse Vaporean ? 

Articles en relation

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)